Symbole de la portée

Les commandes \stopStaff et \startStaff permettent respectivement de clôturer et (re)démarrer une portée n’importe où dans une partition.

\relative {
  \stopStaff f''4 d \startStaff g, e
  f'4 d \stopStaff g, e
  f'4 d \startStaff g, e
}

[image of music]

Commandes prédéfinies

\startStaff, \stopStaff.

Les notes, nuances, etc. sont regroupées dans un assemblage de lignes horizontales, que l’on nomme la portée (en anglais staff, et staves au pluriel). Dans LilyPond, ces lignes sont dessinées au moyen d’un objet graphique (grob) à part entière, nommé StaffSymbol – symbole de portée. Modifier les propriétés d’un StaffSymbol changera l’apparence de la portée, dès lors qu’elles auront été définies avant de créer la portée en question.

Vous pouvez modifier le nombre de lignes d’une portée :

\relative {
  f''4 d \stopStaff
  \override Staff.StaffSymbol.line-count = 2
  \startStaff g, e |

  f'4 d \stopStaff
  \revert Staff.StaffSymbol.line-count
  \startStaff g, e |
}

[image of music]

Le positionnement de chacune des lignes de la portée est modifiable. Une liste de nombres détermine le positionnement de chaque ligne. Le 0 correspond à la ligne médiane d’une portée habituelle, pour laquelle la liste est donc (-4 -2 0 2 4). Une ligne sera donc imprimée pour chaque valeur exprimée ; le nombre de lignes, ainsi que leur position dans la portée, peut donc se modifier à l’aide d’une seule commande. C’est ainsi que la propriété line-count est ignorée dès lors qu’est activée line-positions

\relative {
  f''4 d \stopStaff
  \override Staff.StaffSymbol.line-positions = #'(1 3 5 -1 -3)
  \startStaff g, e |
  f'4 d \stopStaff
  \override Staff.StaffSymbol.line-positions = #'(8 6.5 -6 -8 -0.5)
  \startStaff g, e |
}

[image of music]

Afin de préserver l’orientation habituelle des hampes – ascendantes dans la partie inférieure de la portée, descendantes dans la partie supérieure – la ligne (ou l’interligne) centrale de la portée personnalisée devra être en phase avec avec la ligne médiane d’une portée classique (0). La position de la clef et celle du do médium demanderont parfois un ajustement afin d’être en phase avec cette nouvelle portée. Pour plus d’explications, reportez-vous aux exemples du chapitre Clefs.

Lorsque vous modifierez l’épaisseur des lignes, gardez à l’esprit que les lignes supplémentaires et les hampes seront aussi modifiées.

\new Staff \with {
  \override StaffSymbol.thickness = 3
}
{ e4 d c b }

[image of music]

L’épaisseur des lignes supplémentaires (ledger lines) peut être déterminée indépendamment des lignes de la portée.

\new Staff \with {
  \override StaffSymbol.thickness = 2
  \override StaffSymbol.ledger-line-thickness = #'(0.5 . 0.4)
} \relative {
  f'''4 a, a,, f
}

[image of music]

La première valeur est multipliée par l’épaisseur de ligne de portée, la seconde par l’espace d’interligne ; ces deux valeurs sont alors combinées pour donner la nouvelle épaisseur des lignes supplémentaires.

L’emplacement des lignes supplémentaires est réglable :

\new Staff \with {
  \override StaffSymbol.ledger-positions = #'(-3 -2 -1 2 5 6)
} \relative {
  f'''4 a, a,, f
}

[image of music]

Vous pouvez faire apparaître des lignes supplémentaires additionnelles au-dessus ou en dessous des têtes de note selon leur positionnement relatif aux autres notes, qu’elles aient ou non elles-mêmes des lignes supplémentaires.

\new Staff \with {
  \override StaffSymbol.ledger-extra = 4
} \relative {
  f'''4 a, d, f,
}

[image of music]

Des lignes supplémentaires peuvent apparaître y compris au sein d’une portée, notamment lorsque vous l’avez personnalisée. L’exemple suivant illustre deux cas de figure quant au positionnement des lignes supplémentaires selon que la propriété legder-position est définie explicitement ou non. La présence du \stopStaff est ici rendue nécessaire pour annuler les effets de la commande \override qui s’applique à l’intégralité du StaffSymbol.

\override Staff.StaffSymbol.line-positions =   #'(-8 0 2 4)
d4 e f g
\stopStaff
\startStaff
\override Staff.StaffSymbol.ledger-positions = #'(-8 -6 (-4 -2) 0)
d4 e f g

[image of music]

Modifier l’équidistance des lignes de la portée affectera aussi les lignes supplémentaires.

\new Staff \with {
  \override StaffSymbol.staff-space = 1.5
} \relative {
  f'''4 d, g, e,
}

[image of music]

La largeur d’une portée, exprimée en espace de portée, peut être figée. L’espacement des objets inclus dans cette portée ne sera en rien affecté par ce réglage.

\new Staff \with {
  \override StaffSymbol.width = 23
}
\relative { a4 e' f b | d1 }

[image of music]

Morceaux choisis

Empâtement de certaines lignes d’une portée

Vous pourriez avoir envie, dans un but pédagogique, de rendre certaines lignes d’une portée plus épaisses que les autres, comme la ligne médiane, ou bien pour mettre en exergue la ligne portant la clef de sol. Il suffit pour cela d’ajouter une ligne qui sera accolée à celle qui doit être mise en évidence, grâce à la propriété line-positions de l’objet StaffSymbol.

{
  \override Staff.StaffSymbol.line-positions =
    #'(-4 -2 -0.2 0 0.2 2 4)
  d'4 e' f' g'
}

[image of music]

Voir aussi

Glossaire musicologique : ligne, ligne supplémentaire, portée.

Manuel de notation : Clefs.

Morceaux choisis : Notation sur la portée.

Référence des propriétés internes : StaffSymbol, staff-symbol-interface.


GNU LilyPond – Manuel de notation v2.25.14 (branche de développement).