5.4.6 Lignes de prolongation

Certaines indications portées à l’attention de l’exécutant – tels rallentando, accelerando et trilles – apparaissent sous la forme d’un texte qui peut s’étendre sur plusieurs mesures à l’aide d’une ligne parfois pointillée ou ondulée.

e''2 \glissando b'
\once \override Glissando.bound-details.left.Y = #3
\once \override Glissando.bound-details.right.Y = #-2
e''2 \glissando b'

[image of music]

La propriété Y est valorisée en unités d’espace de portée, la ligne médiane de la portée correspondant au point zéro. Pour le glissando qui nous occupe, il s’agit du Y à l’aplomb (coordonnée-X) du centre de la tête de chacune des deux notes, si tant est que la ligne doive s’étendre entre ces deux points.

Si le Y n’est pas défini, sa valeur sera calculée en fonction de la position verticale du point d’attachement de l’extenseur.

Dans le cas où l’extenseur est interrompu par un saut de ligne, les terminaisons à cet endroit se gèrent à l’aide des sous-clés left-broken et right-broken de bound-details, comme ci-dessous :

\override Glissando.breakable = ##t
\override Glissando.bound-details.right-broken.Y = #-3
c''1 \glissando \break
f''1

[image of music]

Les sous-propriétés left et right du bound-details disposent d’autres clés modifiables de la même manière que Y :

Y

Détermine l’ordonnée (coordonnée-Y) de la terminaison, avec un décalage en espaces de portée par rapport à la ligne médiane de la portée. Il s’agit par défaut du centre de l’objet d’attachement, qui est le centre vertical de la tête de note pour un glissando.

En ce qui concerne les extenseurs horizontaux, tels ceux comportant du texte ou les trilles, il est fixé à 0.

attach-dir

Détermine le début et la fin de la ligne sur l’axe des abscisses, relativement à l’objet de rattachement. Une valeur de -1 (ou LEFT) aura pour effet de commencer ou terminer la ligne sur la gauche de la tête de note de rattachement.

X

Il s’agit de l’abscisse (coordonnée-X) absolue de la terminaison. Elle se calcule à la volée, et son forçage n’apporte rien de plus.

stencil

Les extenseurs linéaires peuvent commencer ou finir par un symbole, enregistré dans cette sous-propriété. Elle est conçue pour un usage interne, aussi nous vous conseillons de plutôt recourir à text.

text

Il s’agit d’un markup qui se poursuivra par l’extenseur. C’est la sous-propriété utilisée pour ajouter cresc., tr ou autre texte à un extenseur horizontal.

\override TextSpanner.bound-details.left.text
   = \markup { \small \bold Slower }
\relative { c''2\startTextSpan b c a\stopTextSpan }

[image of music]

stencil-align-dir-y
stencil-offset

Lorsqu’aucune de ces deux sous-propriétés n’est définie, le stencil est simplement positionné à l’extrémité, centré sur la ligne telle que définie par les sous-propriétés X et Y. L’utilisation de stencil-align-dir-y ou stencil-offset permettra d’aligner le symbole verticalement par rapport au coin de la ligne :

\override TextSpanner.bound-details
            .left.stencil-align-dir-y = #-2
\override TextSpanner.bound-details
            .right.stencil-align-dir-y = #UP

\override TextSpanner.bound-details.left.text = "ggg"
\override TextSpanner.bound-details.right.text = "hhh"

\relative { c'4^\startTextSpan c c c \stopTextSpan }

[image of music]

Vous n’aurez pas manqué de constater qu’une valeur négative place le texte en haut – contrairement à ce que l’on serait en droit d’attendre. Ceci est dû au fait que la valeur -1 ou DOWN signifie « aligner le bord inférieur du texte sur la ligne d’extension ». Une valeur égale à 1 ou UP alignera le sommet du texte sur cette ligne d’extension.

arrow

L’activation de cette sous-propriété (lui affecter #t) ajoutera à l’extenseur une terminaison en flèche.

padding

Cette sous-propriété contrôle l’espace qui doit séparer l’extrémité de la ligne et la fin réelle de l’extenseur. Sans ce « décalage », le trait indiquant un glissando commencerait et finirait au beau milieu de chacune des têtes de note.

La fonction \endSpanners permet d’interrompre l’extenseur qui vient dès la note suivante. Autrement dit, il ne s’étendra que sur une seule note, ou jusqu’à la prochaine barre de mesure si to-barline a été activé et que survient une barre avant la note suivante.

\relative c'' {
  \endSpanners
  c2 \startTextSpan c2 c2
  \endSpanners
  c2 \< c2 c2
}

[image of music]

L’utilisation de \endSpanners permet de s’affranchir d’insérer un \stopTextSpan pour clôturer un \startTextSpan ou un \! pour terminer un soufflet.

Voir aussi

Référence des propriétés internes : Glissando, line-spanner-interface, TextSpanner, TrillSpanner, VoiceFollower.


GNU LilyPond – Manuel de notation v2.25.13 (branche de développement).