3.4.2 Ignorer des passages de la partition

Dans un travail de transcription ou de recopie de la musique, ce qui vous intéresse plus particulièrement se situe à la fin, là même où vous en êtes dans la notation. Dans le but de gagner du temps dans le processus de correction, vous pouvez « escamoter » le reste et ne générer que les dernières mesures en définissant une variable +particulière en début de fichier, comme ceci :

showLastLength = R1*5
\score { … }

Ceci aura pour effet de ne générer que les cinq dernières mesures – si tant est que le morceau soit à 4/4 – de tous les \score de votre fichier. Dans le cas d’un œuvre conséquente, cette pratique s’avère fort utile puisqu’elle évite de tout générer. Vous pourriez aussi être amené à retravailler le début d’une œuvre, pour y ajouter une partie par exemple, auquel cas c’est la propriété showFirstLength que vous utiliserez.

Vous pouvez contrôler très finement les parties à escamoter, grâce au commutateur Score.skipTypesetting : lorsqu’il est activé, aucune gravure n’est réalisée. En tant que propriété du contexte +Score, il affecte toutes les voix et portées – voir +Score – le père de tous les contextes.

Ce commutateur agit aussi sur la sortie MIDI. Notez bien que tous les événements seront escamotés, y compris les changements de tempo ou d’instrument qui interviendraient avant que skipTypesetting ne +soit désactivé.

\relative c' {
  c4 c c c
  \set Score.skipTypesetting = ##t
  d4 d d d
  \tempo 4 = 80
  e4 e e e
  \set Score.skipTypesetting = ##f
  f4 f f f
}

[image of music]

Commandes prédéfinies

showLastLength, showFirstLength.

Voir aussi

Manuel de notation : Contextes d’interprétation, Score – le père de tous les contextes.

Référence des propriétés internes : Liste des propriétés de contexte.


LilyPond — Manuel de notation v2.23.5 (branche de développement).