Autres programmes

L’intégration de partitions LilyPond dans d’autre logiciels requiert que lilypond travaille comme lilypond-book.

Nous allons voir ici comment générer des images PNG destinées au format en ligne tel le HTML, ainsi que des PDF ou EPS pour des formats imprimables comme le PDF.

Les documents PDF sont généralement conçus pour être imprimés, ce qui signifie que les partitions d’ampleur doivent être réparties sur plusieurs pages. Pour ce faire, lilypond devra être lancé ainsi :

lilypond -dseparate-page-formats=pdf monfichier.ly

Ceci aura pour effet de créer monfichier-1.pdf, monfichier-2.pdf, etc. chacun d’entre eux contenant une seule page.

L’incorporation d’images dans un fichier PostScript requiert la création de fichiers EPS à l’aide de l’option -dseparate-page-formats=eps. En pareil cas, on peut aussi vouloir spécifier -dno-gs-load-fonts -dinclude-eps-fonts afin que les fichiers EPS aient un rendu correct s’ils sont copiés sur un autre ordinateur.

Les documents HTML ne sont pas destinés à l’impression, il n’est donc pas nécessaire de se préoccuper d’éventuelles coupures d’image aux sauts de page. On peut donc utiliseer une unique page, qui peut être très longue, pour une image représentant l’intégralité d’une partition. Ceci s’obtient en lançant

lilypond -dtall-page-formats=png monfichier.ly

qui va générer monfichier.png contenant toutes les pages de monfichier.ly l’une à la file de l’autre.

La spécification de -dseparate-page-formats ou -dtall-page-formats désactive les modes de sortie standard (fichier unique de plusieurs pages) et les options --formats associées. Ces deux options acceptent en argument la liste des formats séparés par des virgules, par exemple

lilypond -dseparate-page-formats=eps,pdf -dtall-page-formats=png,svg monfichier.ly

Pour les nombreux programmes qui sont capables de contenir des images, que ce soit au format PNG, EPS ou PDF, mieux vaut utiliser lilypond que lilypond-book. Chaque extrait devra être généré séparément avant d’être inséré dans votre document. Consultez la documentation du logiciel en question quant à l’insertion de fichiers provenant d’autres sources.

Les contours de l’image seront notablement réduits grâce à l’option -dno-use-paper-size-for-page, et les réglages suivants vous affranchiront des numéros et pied de page qui prennent de la place.

\paper{
  indent=0\mm
  oddFooterMarkup=##f
  oddHeaderMarkup=##f
  bookTitleMarkup = ##f
  scoreTitleMarkup = ##f
}

… musique …

Nous venons de voir comment des pages peuvent être sauvegardées dans des fichiers. Cependant, lorsque l’on veut intégrer de la musique à du texte, on a rarement besoin de pages entières – y compris leur numéro, marges, etc. – mais plutôt de lignes de musique. Ceci s’obtient en incluant lilypond-book-preamble.ly avant le fragment musical, ce qui aura pour effet d’un bloc \score de premier niveau sera rendu sous formes de lignes de musique au lieu de pages.

Si d’aventure vous deviez recopier un certain nombre d’extraits d’une même partition, vous pouvez recourir à « l’emporte pièce » – la fonction clip systems – comme indiqué au chapitre Extraction de fragments musicaux.


GNU LilyPond – Utilisation des programmes v2.25.13 (branche de développement).