2.10.4 Musique classique perse

Ce chapitre met en évidence des questions propres à la notation de la musique classique perse.


Notation de la musique perse

La notation de musique classique perse utilise couramment deux altérations microtonales, sori et koron. Inventées par Ali-Naqi vers 1935, elles indiquent, respectivement à la hausse et à la baisse, un écart d’approximativement un quart de ton pour la hauteur considérée.

[image of music]

Le fichier ‘persian.ly1 fournit ce qu’il faut pour le koron et le sori. Ils s’obtiennent en ajoutant un « k » (koron) ou un « o » aux noms de note en anglais.

Lilypond prend en charge l’accordage de tous les modes perses majeurs dans toutes les tonalités nécessaires à la notation des gushehs (courts thèmes mélodiques) de tous les dastgahs (systèmes de musique modale).

La note qui suit immédiatement un koron est parfois2 abaisée d’environ 20 centièmes. Bien que ce ne soit pas noté, ceci est considéré comme faisant partie de l’accordage. Néanmoins, et dans le but d’un meilleur rendu MIDI, on peut bémoliser un son en ajoutant un « v » au nom de la note (« vlat »). Cette note devrait par ailleurs être affublée d’un fort vibrato qui, lui aussi, sera intégré de manière perceptible (sérialisme).

Il n’existe pas d’autre particularité en matière d’accordage dans la musique perse. Dans la mesure où il s’agit de musique monophonique, la différence entre intonation juste (par exemple) et tempérament égal est purement académique – il n’y a pas d’accord où seraient notables des intervalles étrangers.

Voici les différents suffixes à porter aux nom des notes en anglais.

ff

double bémol

f

bémol

k

koron (environ quart de bémol, -3/10 de ton, 60 centièmes)

o

sori (environ quart de dièse, 2/10 de ton, 40 cents)

s

dièse

x

double dièse

v

20 centièmes de bémol (« vlat », non noté)

fv

bémol, tuned 20 cents down (notated as a normal flat)

sv

dièse, à 20 centièmes en dessous (noté comme un dièse normal ; on ne le trouve jamais en musique traditionelle iranienne)


Tonalités perses

Les dastgahs peuvent avoir plusieurs tonalités ; il est maintenant courant de nommer les tonalités selon la représentation des dastgahs qui les mettent en œuvre. Les tonalités perses qui suivent sont à fournir en second argument à la commande \key. Notez bien que, en pratique, ces tonalités ne sont pas toutes utilisées dans tous les tons.

\shur

gushehs « Shur » avec 5e degré naturel

\shurk

gushehs « Shur » avec 5e degré koron

\esfahan

\mokhalefsegah

\chahargah

\mahur

identique à \major mais utilisé dans un contexte complètement different

\delkashMahur

Dans un dastgah « Shur », le 5e degré peut être soit naturel, soit koron, raison pour laquelle deux tonalités sont disponibles (\shur et \shurk). Pour les dastgahs secondaires « Dashti », « Abuata » et « Bayat-e-tork » utilisent \shur, et le dasgah dérivé « Afshari » \shurk. « Nava » en sol est comme « Shur » en ré (à la quarte). La tonalité de « Segah » est \shurk. Les autres tonalités sont \esfahan (« Homayoun » en ut est comme « Esfahan » en sol, à la quinte), \chahargah et \mokhalefsegah. Les dastgahs « Mahur » et « Rast-panjgah » peuvent utiliser la même tonalité \mahur.

Toutes les différentes modulations de gushehs dans tous les dastaghs peuvent se noter avec ces tonalités, à l’exception du « Delkash » dans un « Mahur » mais, traditionnellement, les accidentelles particulières y sont alors notées explicitement (toutefois, ‘persian.ly’ définit aussi la tonalité \delkashMahur).

À titre d’exemple, un Chahargah en ré peut se noter ainsi.

\include "persian.ly"

\relative c' {
  \key d \chahargah
  bk'8 a gs fo r g ak g |
  fs ek d c d ef16 d c4 |
}

[image of music]


Armures perses

Par défaut, l’ordre des altérations dans une armure perse est la suivant : bémols uivis des korons, puis dièses suivis des soris (puis doubles bémols et enfin doubles dièses). L’ordre sera alors bémols ou korons (ou doubles bémols) puis dièses ou soris (ou doubles dièses). Autrement dit, korons et soris sont respectivement considérés comme bémols et dièses.

\include "persian.ly"

{
  \key b \chahargah b'1 |
  \set Staff.keyAlterationOrder = \persianAltKeyAlterationOrder
  \key b \chahargah b'1 |
}

[image of music]


Lectures complémentaires pour la musique perse


Notes de bas de page

[1] Il existe un autre fichier de prise en charge de la musique classique perse, plus ancien, créé par Kees van den Doel. Il n’est plus fonctionnel avec cette version de LilyPond ; bien que les noms de note y soient compatibles, la sélection des armures ne l’est plus.

[2] Si l’intervalle entre la note qui précède le koron et celle qui le suit est d’une tierce mineure. Il en va de même pour la note en dessous de la finale du dastgah « Esfahan » selon certains (mais pas tous) musiciens iraniens.


LilyPond — Manuel de notation v2.23.11 (branche de développement).