5.4.1 Modes de saisie

La manière dont sera interprétée la notation contenue dans un fichier source dépend du mode affecté à la saisie. Il existe, en règle générale, deux façons de spécifier le mode : une forme développée – par exemple \chordmode – et une forme abrégée – par exemple \chords. La forme développée s’utilise particulièrement lorsque la saisie fait l’objet d’une variable ou se trouve dans un contexte explicitement créé. La forme abrégée crée implicitement un contexte du type adéquate à la saisie et la lui transmet directement. Cette forme abrégée est tout à fait indiquée aux situations simples pour lesquelles nul n’est besoin de créer explicitement le contexte qui prendra en charge la saisie.

Mode accords

Ce mode, activé par la commande \chordmode, permet d’interpréter les saisies comme étant des accords, qui seront imprimés sous forme de notes sur une portée – voir Notation des accords. La musique entrée en mode accords est rendue soit sous forme d’accords sur une portée pour un contexte Staff, soit sous forme de noms d’accord pour un contexte ChordNames ou sous forme de diagrammes pour un contexte FretBoards.

Le mode accords s’active aussi par la commande \chords, qui créera implicitement un nouveau contexte ChordNames. Le code saisi selon la syntaxe dévolue aux accords, sera interprété comme étant des accords nommés et sera alors rendu sous forme nominale dans ce contexte ChordNames – voir Impression des noms d’accord.

Mode percussions

Ce mode, activé par la commande \drummode, permet d’interpréter les saisies comme étant de la notation pour percussions – voir Notation de base pour percussions. Lorsqu’elle est entrée en mode percussions, la musique est rendue dans un contexte DrumStaff.

Le mode percussions s’active aussi par la commande \drums, qui créera implicitement un nouveau contexte DrumStaff. Le code saisi selon la syntaxe dévolue aux percussions, sera interprété comme étant de la notation pour percussions et alors rendu sous forme symbolique sur une portée de percussions – voir Notation de base pour percussions.

Mode figures

Ce mode, activé par la commande \figuremode, permet d’interpréter les saisies comme étant de la basse chiffrée (ou figurée) – voir Saisie de la basse chiffrée. Lorsqu’elle est entrée en mode figures, la musique est rendue sous forme de basse figurée dans un contexte FiguredBass ou dans un contexte Staff.

Le mode figures s’active aussi par la commande \figures, qui créera implicitement un nouveau contexte FiguredBass. Le code, saisi selon la syntaxe dévolue à la basse chiffrée, sera interprété comme étant des indication de basse chiffrée et sera alors rendu sous forme symbolique dans le contexte FiguredBass – voir Introduction à la basse chiffrée.

Modes frets et tablatures

Il n’existe pas de mode spécifique pour saisir des symboles de fret ou de tablature.

Notes ou accords saisis en mode note puis affectés à un contexte TabStaff seront rendus sous forme de diagramme de tablature – voir Tablatures par défaut.

Des diagrammes de fret viendront se positionner en surplomb d’une portée dès lors que les notes ou accords auront été saisis en mode note ou accord puis rendus dans un contexte FretBoards – voir Tablatures automatiques. Ils peuvent aussi se gérer sous forme de markups créés par la commande \fret-diagram – voir Tablatures sous forme d’étiquettes.

Mode paroles

Ce mode, activé par la commande \lyricmode, permet d’interpréter les saisies comme étant des syllabes, ayant éventuellement une durée, et des indications habituelles aux paroles – voir Musique vocale. Lorsqu’il est entré en mode paroles, le texte est rendu sous forme de syllabes dans un contexte Lyrics.

Le mode paroles s’active aussi par la commande \lyrics, qui créera implicitement un nouveau contexte Lyrics. Le code saisi sera interprété comme étant des paroles et sera alors rendu sous forme de syllabes dans le contexte Lyrics.

Le mode paroles s’active aussi par la commande \addlyrics, qui créera un contexte Lyrics et ajoutera implicitement une commande \lyricsto afin d’associer les paroles qui suivent à la musique précédemment saisie – voir Durée automatique des syllabes.

Mode markup

Ce mode, activé par la commande \markup, permet d’interpréter les saisies comme étant des markups (annotations ou étiquettes) – voir Commandes pour markup.

Mode notes

Le mode notes est le mode par défaut dans LilyPond. Il peut aussi s’activer par la commande \notemode. Les saisies seront interprétées comme étant des hauteurs, durées, markups, etc. qui seront rendues sous forme de notation musicale sur une portée.

Nul n’est besoin de spécifier le mode notes de manière explicite, hormis dans certaines situations particulières, notamment lorsque vous êtes en mode paroles, accords, ou tout autre mode, et que vous deviez insérer un élément qui ne serait disponible que grâce à la syntaxe du mode notes.


LilyPond — Manuel de notation v2.23.5 (branche de développement).